SUPER !

15 02 2012

Petite idée de la densité de brochets ? Moi oui !
😉

Publicités




M&Metz

30 11 2011

Non je ne suis pas mort, juste assommé par le début d’année en CP. Quatre ou cinq sorties par mois, guère plus et rien d’extraordinaire. Un vrai contraste avec le début de saison !!!
Le weekend dernier j’ai enfin répondu à l’invitation de l’ami Stéphane que vous avez forcément déjà croisé ! Un passionné comme lui ne passe pas inaperçu ! Surtout avec cet accent si chaleureux !
Direction la Lorraine et les abords de Metz. Froid, grisaille, nuit tombant à 16h30, les vrais clichés de l’Est fin Novembre.
Stéphane me récupère à la gare samedi matin. Petit détour par chez lui et direction les spots. Le réseau hydrographique autour de Metz est impressionnant. Rivières et étangs ne font que s’entremêler.
La première journée est très difficile, les eaux sont ultra basses et le froid bien présent cette fois ci. L’hiver quoi !
Apres trois étangs arpentés nous rentrons à la maison avec seulement un brochet venu se « pendre » sur mon vis shad ! Séché avec la Furiozza XXH ;-). La puissance !
Le deuxième jour nous sommes sur-motivés, bien décidés à ne pas en rester là. Après deux lancers Stéphane arrache de l’eau un sifflet avec son leurre fétiche du moment, le TJerk.
Ensuite plus rien. Changement de crèmerie avec plus d’espoir selon lui.
Effectivement l’heure qui suit est plus fructueuse. Quelques brochets de taille modeste et une perche viendront fendre la monotonie des deux sessions du weekend. Sculpo SS, Brigante 160,110 et 90.
Merci encore à Stéphane et ses parents pour ces bons moments. J’y reviendrai c’est certain ! Mais dans de meilleures conditions !!!

20111201-003339.jpg

20111201-003428.jpg

20111201-003520.jpg

20111201-003600.jpg

20111201-003641.jpg





On the Road suite…

23 11 2011

Tout comme Etienne, Arnaud a été surpuissant dans la rapidité d’exécution de son article sur le blog de la Bass’Ac.
Vous lui pardonnerez les fautes d’orthographe…. Je suis bien placé pour dire ça!! ^^

En tout cas vous y trouverez les tofs des plus jolis poissons, ainsi qu’un récit sympa.

Voici le lien vers l’article d’Arnaud sur la BASS’Ac : ICI !!

Et comme Arnaud le dis dans son texte, nous avons pus vivre un grand moment!
Lors de notre dernière journée, alors que je pêchais dans 25 mètres d’eau au drop une subtile touche se fais sentir…
Affûté par les nombreux ratés des journées précédentes, le ferrage est souple et rapide! Mais le déjà le poisson tiens le fond… C’est lourd! Ultra lourd!

Les coups de têtes qui suivent sont pour le moins étranges, et donnent difficilement des indications sur le client à l’autre bout du fil.
Après une bonne dose d’adrénaline, le poisson arrive quelques mètres sous la surface et la ligne se détend subitement… C’est un zander d’environ une quarantaine de cms qui crève la surface.  Mais il est suivit de son assaillant qui ne tenait pas à perdre son déjeuner! Le malchanceux zander a succombé à ses blessures…

Et nous on en à pris plein les yeux!! Je vous laisse matté ça!





On the road again…!

18 11 2011


Comme toujours Etienne est le plus réactif!! 😉

Retrouver l’article sur son blog : ICI!





ouch!

6 10 2011




Bask Session

19 09 2011

Depuis que le site Bassmatazz.com est fermé, nous ne profitions plus du blog pour faire des reports comme nous le faisions auparavant… Il est donc temps de réparer cette erreur !
Voici donc le premier report de cette nouvelle ère du blog. Alors rien de mieux que d’attaquer par la session de ce week-end !

Ce week-end, j’ai rejoint Yon chez lui pour une session sur la côte basque.
L’objectif est clair…. faire du THON ! Depuis plusieurs jours des bancs de thons rouges allant de 5 à 25 kg se sont approchés de la côte.
Après plusieurs tentatives infructueuses en Méditerranée, je ne voulais pas passer à côté de cette opportunité.

La météo et la houle, nous obligent à sortir le samedi matin assez tôt, car la houle va se faire menaçante dans l’après midi. Après être sortir du port de Bayonne, nous partons sur zone et tournons  pendant plus d’une heure en n’ayant aperçu qu’ un seul thon.


Nous jouons du téléphone pour savoir si les autres bateaux en auraient repéré. A priori, ils seraient plus au sud et au large de notre secteur.
Ni une, ni deux, nous partons pour une grosse demi-heure de navigation. Sur le trajet, nous apercevons un gros aileron et en nous dirigeant dessus, nous finissons par le voir se transformer en maxi dauphin.

Pas de temps à perdre, nous reprenons notre cap vers les chasses de thons. En arrivant sur zone c’est l’effervescence !!! Les chasses éclatent tout autour du boat.
Dans l’excitation, nous oublions pas mal de choses … premier lancer et première casse au lancer pour moi… je serais rapidement rejoins par Yon !

Puis ce sera la tresse qui perruque et boucle ! Quelle tristesse de refaire ces nœuds en pleine frénésie carnassière…. Yon en profite pour toucher un poisson qui se décrochera au bateau.


Dans la foulée, les dauphins que nous avions croisés peu de temps avant arrivent eux aussi sur les thons, disséminant les bancs en petits groupes.

Il faut désormais naviguer pour attaquer quelques petites chasses éparses. Je vais me faire prendre mon Mirror Jig Sakura à la descente, mais le poisson revient vers le bateau et se dépique avant que j’ai eu le temps d’assurer le contacts. Au lancer suivant c’est Yon qui se fait casser à la touche, un nœud imparfait est aussitôt sanctionné d’un casse avec ces obus à nageoires !


La houle commence à grossir et l’activité redescend au bout de seulement 30 minutes. Jouant de malchance nous cramons de l’essence sans pouvoir piquer à nouveau un seul thon.
Il est temps de rentrer… Le mal de mer s’installe tranquillement et les grains qui tombent au loin se rapprochent dangereusement.
Un poisson lune apeuré nous saluera de deux sauts maladroits sur le chemin du retour au port…. Fin de l’épisode salé !

De retour chez Yon, nous mangeons un bout et prenons un douche réparatrice avant de repartir armés de canne casting, d’une poignée de jigs et leurres souples, ainsi que quelques spinnerbaits. Direction un secret spot à bass de Yon.

Sur place, nous nous apercevons que le niveau d’eau est bas. Certaines pièces d’eau sont mêmes asséchées.
Mais cela ne va pas nous décourager pour autant. Même si cela fait un long moment que je n’avais pas pêcher le bass du bord, les gestes et les automatismes reviennent rapidement.
Quelques lancers plus tard, les premiers bass sortent de l’eau. La bruine devient omniprésente et l’humidité environnante nous transperce de toutes parts.

Au détour d’un autre lac peu profond, je troque mon chatter bait pour un Slit Shad 4″ (nouveau shad SAKURA pour 2012) en buzzing.
Après avoir essuyé les attaques de quelques pins, je prends une superbe attaque en surface. Le ferrage sera nettement moins énorme car je me fais couper illico presto.

A priori y’a pas que des bass  ! Je monte un spinner double willow pour corriger l’auteur des faits, et au premier lancer s’est la touche…un bass de 20 cm !!
Nouveau lancer sur cible. Cette fois, l’attaque est autrement plus intense. Le brochet profite de cet effet de surprise pour foncer dans le premier arbre mort.
Je n’ai pas le temps de réfléchir, vu le gabarit du suspect je fonce immédiatement dans l’eau pour le braquer. Petit suspense avant de se saisir d’un poisson bien fat aux formes cubiques ! Il est aussi haut que large !


Les émotions passées, nous retournons sur le bord, après avoir récupéré les pochettes de LS qui flottent en surface et que Yon a semées en me rejoignant dans l’eau. Me voilà trempé et dégueulasse ! Mes baskets sont pourries et mon pantacourt noir de vase. Ce séjour dans la flotte à permis à la faune locale de se faire les dents…sur mes pieds !!! Les salauds !


Ça me rapelle des souvenirs de sessions landaises d’un autre temps, où avec Alexandre Rubia nous rossions des pièces d’eaux similaires à quelques dizaines de kilomètres de là, dans les même conditions….

Merci à toi Yon, pour cette session et de m’avoir trainé dans tes petits paradis ! Merci à ta famille de m’avoir si gentiment accueilli !

Tanguy





Smash!

27 07 2011